CABINET STEIN

AVOCATS PÉNALISTES


AVOCATS PÉNALISTES
JOIGNABLES 7J/7 - 24H/24
01 45 00 09 08




CABINET STEIN


Avocats à la Cour
26 avenue Kléber
75116 PARIS

Tél :
01 45 00 09 08 

N° d'urgence : 
06 50 12 00 00

- Service téléphonique 7j/7 - 24h/24
- Prise de rendez-vous dans la journée
- Déplacement en garde à vue dans un délai de 2h
- Déplacement au Palais de Justice en urgence


Suivez-nous sur Facebook!
 

"Si l’on me demandait :
"Combien de temps êtes-vous resté à Fresnes ?”
Je répondrais sans réfléchir : "Un
mois”.
J’y suis resté huit jours.
Trente jours, en prison, cela doit
faire, dans le souvenir, entre cinq
et six mois.
Ceux qui y sont depuis quatre ans,
y sont au moins depuis vingt ans.
A leur sortie cela se verra."

Sacha Guitry, 60 jours de prison




Vos témoignages



Thierry PIERSON ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Un vrai requin, rien ne l’arrête, elle se bat jusqu’au bout. Je me suis senti soutenu et surtout je suis tellement content du résultat. Pour moi c’est la meilleure." - avril 2019 


Louisa.yasmina Yasmina ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Maitre STEIN et maitre STELEIN sont de  une très bonne avocate. Professionnelle réactive à l écoute, humaine. Lors du jugement elle a rien lâché elle a été exceptionnelle.

Elle a pris l affaire de mon frère à la dernière minute est à trouvée en meme pas une heure un vice de procedure. Je la recommande les yeux fermés. Merci pour votre grande aide." - février 2019


Alex DGA ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Avocate méticuleuse, qui domine ses dossiers, beaucoup d’empathie, et qui sait être efficace. Encore merci à vous et votre collaboratrice de la part de toute la famille. On n’oubliera pas tout ce que vous avez fait pour nous." - février 2020


Eric Lopez ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Une équipe très engagée qui connaît son dossier de A à Z. Un grand savoir-faire et un résultat exceptionnel." - mars 2020


Michel Chevalier ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Elle s’est battue comme une lionne, très bonne avocate. Je croyais vraiment que j’allais dormir en prison après ma garde à vue et je suis finalement rentré chez moi. 

Bravo et merci infiniment." - mars 2019


Letitia Graziani ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Remarquable ! Compréhensive et vraiment disponible. On a toujours eu des réponses à nos questions, elle s’implique beaucoup dans ses dossiers. Et le résultat y est. Vraiment très humaine. Je recommande les yeux fermés." - janvier 2020Géraldine Trémoulinas ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Avocate qui prend ses dossiers très à cœur, elle met en confiance tout de suite. Elle a été à l’écoute pendant toute cette mauvaise passe. De la garde à vue jusqu’à la fin. Résultat excellent. Je recommande vraiment." - octobre 2019


Amandine Berthaud ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Avocate ayant des valeurs rares. Elle a été d’un grand soutien durant cette terrible épreuve. Je ne dormais plus quand la police est venue chercher mon fils. Elle a su réagir vite, et ce dossier s’est terminé par une grande victoire qu’on n’osait pas espérer." - novembre 2019


Emma Siarras ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Très performante, grâce à elle notre famille est réunie. Elle a su nous rassurer pendant cette épreuve difficile." - février 2020


Pierre Giroud ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Rigoureuse, rassurante, elle connaît très bien son métier et la procédure. Elle a été très efficace dans un dossier qui n’était vraiment pas gagné." - décembre 2019


Gérard Tilago ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Elle est très claire, prend le temps avec ses clients, très honnête. Un résultat au-délà de mes attentes. Elle m’a réconcilié avec les avocats." - février 2020


Moussa Niang ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Très réactive, fait un excellent travail.  A contacter pour toute procédure pénale sans aucune hésitation. Pour moi c'est la meilleure 👌🏾" - novembre 2019


Maurice Meunier ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Maître STEIN est percutante et fournit un excellent travail. Elle sait attaquer quand il le faut. Je lui dois tout simplement ma liberté" - novembre 2019


Stéphane Rivière ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Du haut niveau !!! Avocate très sérieuse. Elle fait une très bonne équipe avec sa collaboratrice. Je recommande fortement" - décembre 2019


JOHN love ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"très bon avocat"février 2020


Alain Senaye ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Très bonne connaissance de mon dossier.

Une avocate pleine d’énergie qui a su me défendre avec professionnalisme et beaucoup d’humanité. 

Je suis entièrement satisfait du résultat. Je la recommande vivement" - octobre 2019


Mathieu L-C ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"👏🏻👏🏻👏🏻 Excellente avocate pénaliste. J’en ai rencontré plusieurs, c’est la meilleure! Elle est tenace! Votre travail est à la hauteur de votre réputation Maître STEIN. Un grand merci pour tout ce que vous avez fait pour nous . Je recommande sans hésitation." - octobre 2019


Loris Petit ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Une guerrière ! Elle vous sort des arguments inattendus. Toute la salle était bluffée." - décembre 2019


Maude Meyer ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Avocate qui connait très bien son travail. Déterminée, elle a gagné mon dossier." - octobre 2019


Christophe Trevily ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Le cabinet a été à la hauteur pour me représenter au pénal. Maitre Stein et maître Stelhin sont deux conseils de haut niveau. Merci de nouveau pour l'assistance près du Tgi de Senlis." - octobre 2019


Leo Carciofi ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"De très bons conseils, très professionnelle et peu dispendieuse. 

Je recommande" - octobre 2019


Romain Da Silva ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Enormément compétente, elle domine le dossier et ça se voit le jour du jugement. Le résultat est la." - octobre 2019


Therry Boyer ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Elle a gagné mon dossier, au top, rien à redire" - mars 2020


Alain Legrand ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Très sérieuse, je me suis tout de suite senti entre de bonnes mains. Excellent résultat. Merci Maître STEIN, vraiment merci pour tout ce que vous avez fait pour nous." - juin 2019


Fabien Fremousse ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Avocate très professionnelle, humaine, super disponible. Notre famille s’est vraiment sentie accompagnée durant cette longue procédure pour mon frère. Elle ne lâche rien. Quand on l’a appelé on était désespéré, elle nous a redonné le sourire. Son travail a payé !" - mars 2019


Spencer Spinelli ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"La meilleure sans hésité !" - novembre 2019


Habsatou Camara ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Excellente avocate. merci Pour tout" - août 2019


Gustave Dupuy ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Elle maîtrise son dossier, très professionnelle et disponible" - octobre 2019


Cédric Gaudin ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Elle m’a défendu pendant ma garde à vue et au jugement. Je me suis senti soutenu, compris. C’est une avocate qui met tout de suite à l’aise, elle met en confiance. Je lui ai fait confiance et je ne le regrette pas." - février 2019


Juliette Roman ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"La meilleure avocate pénaliste. 

Je recommande sans hésitation les yeux fermés!!" - mai 2019


Ken Adams ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Un accueil qui met immédiatement à l’aise malgré les difficultés qui peuvent survenir. Et une avocate qui se bat jusqu’au bout sans jamais rien lâcher. On est au-delà de la gratitude... Merci Maître." - octobre 2019


Laurent Requier ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Très motivée, elle a fait un travail formidable. Merci encore" - janvier 2019


Alex Rennella ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Magnifique plaidoirie, et magnifique décision. Je recommande cette avocate." - janvier 2019


Jade Rousseau ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Avocate humaine, très disponible, qui sait ce qu’elle fait. Très pro." - juin 2019


Damien Dugarry ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Excellente avocate pénaliste, à l'écoute et surtout très efficace." - mars 2019 2019


michel holiday ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Une vrai pro, je recommande." - décembre 2018


Alison Gaudré ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"REDOUTABLE !!! Merci de tout cœur Maître STEIN." - novembre 2018


Cédric Fiducia ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

février 2018


Clara Charbit ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Elle travaille en équipe avec sa collaboratrice, ça veut dire qu’elle n’envoie pas sa collaboratrice à chaque fois ! Elle reçoit ses clients, les écoute, et se déplace en personne quand il le faut. Elle s’est battue du début à la fin de cette longue affaire. Très impliquée. Merci à toutes les deux, vous faites une belle et bonne équipe !" - janvier 2020


Marie Le Roux ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


"Je n’y croyais plus et on m’a conseillé d’aller la voir pour mon mari. Je me souviens de la voir arriver d’un pas très dynamique. Elle m’a plus tout de suite, elle a su me rassurer. Elle s’est acharnée et elle a fait libérer mon mari. MERCI MERCI MERCI" - janvier 2020


L'avocat pénaliste vérifie la notification des droits en garde à vue et les motifs de l'arrestation 

 
  • L'étendue des droits pour le gardé à vue d'être informé sur l'acte pénalement sanctionné reproché

 

Les suspects doivent recevoir rapidement les informations sur l’acte pénalement sanctionné qu’ils sont soupçonnés d’avoir commis et au plus tard avant leur 1er interrogatoire par la police ou une autorité compétente. L’avocat de la personne gardée à vue est également informé de la nature et de la date présumée de l’infraction sur laquelle porte l’enquête.


  • La notification des droits en garde à vue doit être immédiate sauf circonstance insurmontable
La personne gardée à vue doit être informée dans le plus court délai des motifs de son interpellation et plus généralement immédiatement informée des causes de la garde à vue et de ses droits.
Cette notification doit intervenir immédiatement y compris sur les lieux d’une intervention (perquisition, transport par exemple) dés qu’a été prise la décision de placer la personne en garde à vue, tout retard non justifié par une circonstance insurmontable porte atteinte aux intérêts de la personne placée en garde à vue et entraîne dés lors la nullité de ladite mesure de garde à vue.

 

  • La notification différée en cas de circonstance insurmontable : secours, ébriété ou recherche d’interprète
Ont été retenues au titre des circonstances insurmontables, la notification différée en cas de secours, ébriété ou recherche d’interprète. Ont ainsi été retenues au titre de la circonstance insurmontable dans la notification des droits les hypothèses qui suivent.
  1. Lorsque la personne n’est pas en état de comprendre la portée des droits attachés à son placement en garde à vue, en raison notamment de son état de santé justifiant des soins d’urgence, son état d’ébriété manifeste, si cet état est constaté par procès-verbal,
  2. Lorsque l’interprète requis n’a pas pu se rendre disponible pour assurer la notification immédiate des droits, les enquêteurs devront justifier de diligences démontrant qu’il était impossible de faire appel à un autre interprète.
Cette notification doit intervenir immédiatement y compris sur les lieux d’une intervention (perquisition, transport par exemple) dés qu’a été prise la décision de placer la personne en garde à vue, tout retard non justifié par une circonstance insurmontable portant atteinte aux intérêts de la personne placée en garde à vue et entraîne dés lors la nullité de ladite mesure de garde à vue.


  • Le droit du gardé à vue à l’interprète ou à la traduction

 La personne gardée à vue doit être informée dans une langue qu’elle comprend.


  • Le droit du gardé à vue de faire aviser un proche, son employeur et son consulat et d’entrer en communication avec eux
Toute personne gardée à vue est immédiatement informée de la faculté de faire prévenir par téléphone une personne avec laquelle elle vit habituellement ou l’un de ses parents en ligne directe, l’un de ses frères et sœurs ou curateur ou son tuteur de la mesure dont elle fait l’objet. Elle peut en outre faire prévenir son employeur. Lorsque la personne gardée à vue est de nationalité étrangère, elle peut faire contacter les autorités consulaires de son pays.
La personne gardée à vue peut donc désormais faire prévenir deux personnes à la fois de la mesure de garde à vue : un proche et son employeur. Le droit de demander à ce que son curateur ou son tuteur soit avisé se cumule avec celui de faire prévenir son employeur mais pas avec celui de faire prévenir un parent ou un proche.
Le droit de faire aviser les autorités consulaires du pays dont la personne gardée à vue est ressortissante se cumule avec celui de faire prévenir un proche et l’employeur.
 
  • La mise en œuvre de l’avis aux tiers de la mesure de garde à vue
L’avis a toujours pour unique objet d’informer de la mesure dont le gardé à vue fait l’objet sans autre précision que le nom du service ou de l’unité de police judiciaire dans lequel la personne est retenue. Il doit aussi permettre à la personne de désigner un avocat et à la famille de demander un avis médical lorsque l’avis a été fait à un de ses membres.
L’information du droit d’aviser certains tiers est immédiate mais l’exécution de cette diligence doit intervenir au plus tard dans un délai de trois heures à compter du moment où la personne gardée à vue a formulé sa demande, voire plus tard en cas de circonstances insurmontables.
Le procureur peut autoriser l’OPJ à différer ou exclure l’avis aux tiers s’il est, au regard des circonstances, indispensable afin de permettre le recueil ou la conservation des preuves ou de prévenir une atteinte grave à la vie, à la liberté ou à l’intégrité physique d’une personne (il en va ainsi notamment lorsque le tiers est susceptible d’être impliqué dans l’affaire ou s’il existe une incertitude sur sa qualité).
Si la garde à vue est prolongée au-delà de 48H le report de l’avis peut être maintenu pour les mêmes raisons par le juge des libertés et de la détention ou le juge d’instruction sauf lorsque l’avis concerne les autorités consulaires.
  • Le droit pour le gardé à vue de communiquer avec certains tiers
L’OPJ peut autoriser la personne placée en garde à vue à communiquer par écrit, téléphone ou lors d’un entretien avec un tiers dont la liste figure ci-dessus, si cela n’est pas incompatible avec les motifs de la garde à vue, qu’elle ne risque pas de permettre une infraction et qu’elle ne concerne pas l’un des tiers pour lequel l’avis aura été différé ou exclu sur autorisation du parquet. Cette communication ne peut excéder 30 minutes, le cas échéant en la présence de l’OPJ ou d’une personne qu’il désigne.
  • Cas particulier du mineur gardé à vue
L’avis à famille n’est pas laissé à la discrétion du mineur gardé à vue et l’OPJ doit informer de cette mesure les parents, le tuteur, la personne ou le service auquel est confié le mineur.
L’OPJ leur donne connaissance de la date, la qualification, le lieu présumés de l’infraction que le mineur est soupçonné d’avoir commis ou tenté de commettre ainsi que des motifs justifiant son placement en garde à vue.
Cet avis ne peut être différé que sur décision du procureur ou du juge d’instruction et pour la durée que le magistrat détermine et qui ne peut être supérieure à 24H ou lorsque la garde à vue ne peut faire l’objet d’une prolongation supérieure à 12H.
Cette décision ne peut être prise que pour permettre le recueil ou la conservation des preuves ou pour prévenir une atteinte grave à la vie, à la liberté ou l’intégrité physique d’une personne.
  • Le droit du gardé à vue d’être examiné par un médecin
L’examen médical peut être demandé par le gardé à vue ou sa famille.
Ainsi, toute personne gardée à vue peut être examinée par un médecin, en cas de prolongation de garde à vue, l’intéressé peut demander à être examiné une seconde fois.

Le mineur âgé de moins de 13 ans ou celui âgé de plus de 13 ans mais de moins de 16 ans gardé à vue, doit être examiné par un médecin désigné dés le début de la mesure.

Le mineur âgé de plus de 16 ans est examiné par un médecin dans les conditions de droit commun avec cette précision que les parents doivent être avisés de leur droit de demander un examen médical.
  • L’examen médical obligatoire au-delà de 48 H de garde à vue pour la criminalité organisée
Lorsque la garde à vue est prolongée au-delà de 48H pour les infractions relevant du régime complet de la criminalité organisée, la personne doit être examinée par un médecin désigné par le procureur, le juge d’instruction ou l’OPJ.
  • La mise en œuvre de l’examen médical
Le médecin établit un certificat médical versé au dossier dans lequel il doit se prononcer sur l’aptitude au maintien en garde à vue et procéder à toutes constatations utiles (au regard de l’état de la personne et des conditions dans lesquelles elle est retenue : l’exécution de la mesure dans d’autres locaux notamment hospitaliers peut être envisagée si le médecin l’a expressément mentionné dans le certificat médical).
  • Le droit d’être assisté par un avocat pénaliste
La personne gardée à vue peut s’entretenir avec son avocat pendant 30 minutes, elle peut demander que l’avocat assiste à ses auditions et confrontations.
La première audition de la personne gardée à vue ne peut avoir lieu moins de deux heures après que l’avocat ait été avisé.
  • Le droit de la personne gardée à vue de garder le silence
La personne gardée à vue bénéficie du droit lors des auditions après avoir décliné son identité, de faire des déclarations, de répondre aux questions qui lui sont posées ou de se taire.